Comprendre les oiseaux sédentaires

Curiosité

Avec ses nuées énormes, ses dangers terribles et ses distances époustouflantes, il n’est pas surprenant que la migration des oiseaux soit spectaculaire. Si spectaculaire, en fait, que le mouvement saisonnier massif des oiseaux éclipse souvent l’adaptabilité et la résilience des oiseaux qui restent au même endroit toute l’année. Mais lorsque la migration est généralisée, quels oiseaux sont sédentaires, et pourquoi pas?

Les avantages des oiseaux sédentaires

La migration est un voyage périlleux. Les oiseaux qui n’entreprennent pas une migration importante évitent les dangers qui accompagnent le déplacement d’un endroit à un autre. Parmis ces danger on peut compter les prédateurs, la chasse, la perte d’habitat, les tempêtes et bien d’autres. Mais en plus d’éviter ces risques, les oiseaux ont de nombreuses bonnes raisons de ne pas migrer, notamment:

  • Les oiseaux économisent leur énergie
    Les oiseaux qui ne migrent pas n’ont pas besoin de dépenser d’énormes quantités d’énergie pour voyager. Au lieu de cela, leur énergie peut être utilisée pour se nourrir ou surveiller les prédateurs. Les oiseaux non migrateurs profitent de cette période pour défendre leur territoire, continuer à élever des poussins ainsi que d’autres tâches qui profitent à leur survie.
  • Les oiseux défendent leur territoire
    Les meilleures zones d’alimentation et de nidification sont très recherchées, mais un oiseau doit être présent pour les défendre. Les oiseaux qui ne migrent pas peuvent utiliser ces habitats supérieurs tout au long de l’année. De plus ils sont déjà en place pour les défendre lors du retour des oiseaux migrateurs chaque printemps.
  • Nourrir les jeunes oiseaux
    Si un oiseau n’a pas besoin de migrer, il peut passer plus de temps à s’occuper de ses oisillons. Ces soins parentaux supplémentaires donnent aux jeunes oiseaux une meilleure chance de survie. Certains oiseaux non migrateurs peuvent également élever des couvées supplémentaires plus tard dans la saison. Cela leurs donnent encore plus de progéniture pour continuer la génération suivante.

Les oiseaux ne choisissent pas consciemment de ne pas migrer, bien sûr, car la migration est un comportement instinctif inhérent. Tout comme certains oiseaux ont développé la capacité de se frayer un chemin avec précision à travers ce voyage extraordinaire, certains oiseaux ont également évolué pour tirer le meilleur parti de ne pas migrer du tout.

Quels oiseaux ne migrent pas / oiseaux sédentaires

Il y a beaucoup plus d’oiseaux qui ne migrent pas que l’on ne pense. Au plusieurs espèces dans presque toutes les familles d’oiseaux scientifiques évitent les rigueurs de la migration. Juste en Europe, certains des oiseaux les plus familiers qui ne migrent pas comprennent :

  • Pinson des arbres
  • Geai des Chênes
  • Merle noir
  • Mésanges
  • Moineau
  • Pic
  • Pie
  • Pigeon

Ce ne sont là que quelques-uns des oiseaux Français qui ne migrent pas. Beaucoup d’autres ne migrent que légèrement mais occupent une grande partie de leur aire de répartition toute l’année, même si les populations marginales migrent. Dans d’autres parties du monde, d’autres oiseaux sont sédentaire, comme les pics-vert, le grand-duc d’Amérique, le geai gris et les charognards.

Comment les oiseaux s’adaptent pour ne pas migrer

Parce que la migration est un élément clé de la survie des oiseaux, les oiseaux qui ne migrent pas doivent s’adapter pour survivre. Différentes espèces s’adaptent différemment en fonction de leurs besoins. Les adaptations typiques que les oiseaux peuvent avoir au lieu de migrer comprennent:

Modification des préférences alimentaires

Lorsqu’un oiseau ne migre pas vers une zone avec des sources de nourriture plus riches, il doit s’adapter pour prospérer sur les aliments disponibles à différentes saisons. Les oiseaux sédentaires peuvent manger des bourgeons, des insectes, des baies et des graines au printemps et en été. Ils changent pour des fruits et des noix en automne et en hiver lorsque les autres sources de nourriture sont épuisées. Les mangeoires pour oiseaux peuvent constituer une grande partie de l’alimentation hivernale d’un oiseau lorsque les autres aliments sont rares. Il est important de savoir quoi mettre dans vos mangeoire en hiver.

Cacher la nourriture

Les oiseaux qui restent dans la même zone toute l’année cachent souvent de la nourriture à la fin de l’été et en automne. Ils cachent des réserves de graines et de noix dans des zones protégées afin qu’ils puissent récupérer ces collations plus tard. Des friandises de choix peuvent être cachées sous l’écorce ou coincées dans les crevasses des arbres. Certains oiseaux préfèrent enterrer leur nourriture à la place. De nombreux geais sont passés maître dans le cache-cache de la nourriture. Ils auront caché des centaines de noix avant l’arrivée de l’hiver. Les noix et les graines qui ne sont pas consommées peuvent germer et devenir des arbustes et des arbres pour reconstituer l’habitat.

Mue

Certains oiseaux qui restent toute l’année dans les habitats de l’extrême nord mue à la fin de l’été et au début de l’automne. À ce moment-là, ils obtiendront une couche protectrice supplémentaire de duvet isolant. Cette mue les aident à préserver la chaleur corporelle et à les protéger du froid extrême. Au printemps, ces oiseaux peuvent à nouveau muer pour un plumage nuptial plus brillant ou simplement pour perdre l’excès de plumes.

Des personnalités audacieuses

Les oiseaux sédentaire ont souvent des personnalités plus agressives et dominantes. Ils sont curieux et intelligent, et étudieront de nouveaux objets comme source possible de nourriture ou d’abri. Cela aide ces oiseaux à défendre leurs territoires contre les intrus affamés. Mais cette curiosité les aidera aussi à rechercher des ressources inhabituelles telles que se percher dans des espaces uniques et à être disposés à essayer de nouveaux aliments ou à visiter les mangeoires plus souvent.

Volées Mixtes

De nombreux oiseaux qui restent dans la même aire toute l’année combinent leurs forces en groupes mixtes pour se nourrir pendant l’hiver. Bien que cela augmente la concurrence pour toute nourriture trouvée, ces oiseaux ont souvent différentes techniques de recherche de nourriture, ce qui minimisent l’agressivité. Avec plus d’yeux à la recherche de nourriture, la volée bénéficiera de membres supplémentaires. De nombreux petits oiseaux, comme les mésanges, les troglodytes, les sittelles et les pics duveteux, se regroupent en hiver.

Perchoir Commun

Les oiseaux qui se perchent ensemble ont de meilleures chances de survivre à une soudaine vague de froid pendant la nuit en raison de leur chaleur corporelle partagée. De nombreux petits oiseaux qui ne migrent pas, comme les mésanges, s’entassent dans n’importe quelle cavité disponible pour se percher pendant la nuit.

Beaucoup de gens croient à tort que tous les oiseaux migrent. Cependant, une fois que vous aurez reconnu les avantages des oiseaux sédentaires, vous remarquerez les adaptations uniques dont disposent les résidents à l’année pour survivre sans longs voyages et vous serez prêt à apprécier ces oiseaux en toute saison.

Laisser un commentaire

  • Responsable: Eli & Elo vers l'infini y más allá.
  • Finalité: répondre à votre commentaire, question ou demande.
  • Légitimation: diligence précontractuelle.
  • Destinataires: Sered (avec des serveurs au sein de la Communauté européenne), Gmail (avec des serveurs aux États-Unis)
  • Durée: pendant la durée de la relation contractuelle, soit 12 mois après le dernier message envoyé.
  • Droits: accès, rectification, annulation, opposition et tout autre spécifié dans la politique de confidentialité.

 

Pour consulter des informations supplémentaires et détaillées sur le site Web, visitez les mentions legales et la politique de confidentialité.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.